fbpx

Depuis plusieurs années, le secteur de la restauration souffre d’une pénurie de travailleurs. Et pour cause, les conditions de travail ne sont pas les meilleures. 

Pour les femmes, cela ne va pas en s’arrangeant, découvrons pourquoi !

 

Derrière les chefs stars et les émissions télévisées, une autre réalité :  travailler dans le secteur de la restauration reste difficile pour les femmes !

  • Une accession difficile aux postes à responsabilités

Ce n’est une surprise pour personne, le secteur de la restauration est un milieu qui est majoritairement dominé par les hommes.

Si 48 % des employés du secteur sont des femmes, elles n’accèdent pas à des postes à responsabilités. La majorité d’entre elles sont affectées aux emplois d’aides de cuisine et de service.

 

Selon une enquête de Pôle Emploi, les chefs de cuisine sont à 83 % des hommes contre 17 % de femmes. On retrouve également 72 % d’hommes qui occupent le poste de cuisinier contre 28 % de femmes.

 

  • Une inégalité salariale

Une étude Eurostat révélait que les salaires dans le secteur n’étaient pas égaux entre les hommes et les femmes. Le salaire brut des femmes serait de 15,2 % plus faible que celui des hommes.

 

Alors que la loi l’oblige, certains établissements ne séparent pas les vestiaires. Les femmes sont alors contraintes de se changer dans des vestiaires mixtes.

 

  • Une augmentation du harcèlement au travail

Le mouvement #MeToo a permis la libération de la parole de la femme et dans le secteur, les langues se délient. Dans un milieu dominé par les hommes, des employées ont quitté le secteur après avoir subi harcèlement et pression de la part de leurs collègues ou supérieurs.

 

La page instagram @jedisnonchef le démontre, le harcèlement peut avoir lieu derrière les fourneaux. Le compte recense témoignages, remarques sexistes, gestes déplacés ou encore agressions dont les femmes sont victimes dans le secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !