fbpx

Pour pallier le manque de travailleurs, le gouvernement monte au créneau. Un soutien financier de 1,5 euro par heure de travail sera accordé à tous les salariés en structure d’insertion dans la restauration.

 

Les professionnels du secteur peinent à reprendre une activité normale, car les travailleurs sont aux abonnés absents. À l’approche de la saison estivale, importante pour les professionnels du secteur, le gouvernement a décidé de faire un geste pour favoriser le recrutement de salariés.

 

Un soutien financier de 1,5 euros par heure de travail sera accordé aux salariés en structure d’insertion du 1er juillet au 30 septembre.

 

Cette mesure ne concerne, malheureusement, pas tous les salariés du secteur, mais uniquement les salariés « mis à disposition par des associations intermédiaires ou par des entreprises de travail temporaire d’insertion » selon un communiqué.

 

Le gouvernement indique que ce sont près de 6 000 personnes qui sont, chaque année, accompagnées afin d’intégrer le secteur de la restauration.

 

« Après s’être mobilisés efficacement face à la crise sanitaire en prêtant main forte aux soignants, aujourd’hui des centaines de salariés en insertion vont pouvoir participer au regain d’activité dans la restauration. C’est ainsi que nous contribuons à faire de la relance une chance pour tous », a affirmé la ministre déléguée chargée de l’Insertion Brigitte Klinkert.

 

Alors que la rémunération est un problème récurrent dans le secteur, certains regrettent qu’une telle initiative ne soit pas mise en place pour tous les saisonniers du secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !