fbpx

Pour se préparer à l’obligation du pass sanitaire dans le secteur, certaines villes ont testé le pass sanitaire et ça n’a pas que de bons effets.

 

Dès le 1er août, les clients désirant se rendre dans un bar, un café ou un restaurant devront avoir en leur possession un pass sanitaire valide. Pour s’y préparer, plusieurs villes ont décidé d’expérimenter le pass sanitaire en avance.

Près de Deauville, plusieurs restaurateurs l’ont testé. Pour Bernard, c’est une catastrophe : « A cette heure-là d’habitude, je suis plein. J’ai jamais vu une aussi faible fréquentation en 15 ans. Quand on l’annonce à la porte, les gens repartent. Déjà qu’on n’a pas une météo favorable pour un mois de juillet  » explique à l’AFP, le gérant de Chez Berny.

Le restaurateur explique avoir dû refuser une cinquantaine de clients par jour depuis le début de l’expérimentation. 

Pour Frédéric, employé dans un autre restaurant, même constat : “On a beaucoup de gens qui ne viennent pas parce qu’ils savent qu’ils seront refoulés. Et il y a des gens qui prennent mal qu’on leur demande le pass sanitaire”.

En effet, une partie des Français n’est pas convaincue par la mise en place du pass sanitaire, pour d’autres, les conditions de sa mise en place ne sont pas assez claires. « On pensait que pour les terrasses, c’était bon, que c’était valable juste dans les établissements fermés » explique Stéphanie, une touriste.  

Malgré cela, les restaurateurs sont tous d’accord. La vaccination est la seule solution pour garder les établissements ouverts. Il ne reste plus qu’à convaincre les clients.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !