fbpx

Le secteur séduit de moins en moins et peine à recruter des professionnels. À la place, une main d’œuvre moins qualifiée. 

 

L’appel des restaurants pour cette saison estivale est simple : ils recherchent de la main-d’œuvre. Mais bien plus que de simples travailleurs, le secteur a besoin de personnes qualifiées.

Le covid-19 et plus récemment la mise en place du pass sanitaire ne font que pousser les professionnels vers d’autres horizons. Ils ne veulent plus revenir et les employeurs sont contraints de se tourner vers des personnes avec moins de qualifications.

« J’ai recruté des semi-professionnels, qui ont travaillé trois à six mois dans la restauration. Mais globalement, on n’a pas eu de candidatures de vrais professionnels » explique un restaurateur à France Bleu.

Un autre restaurateur déplore une formation bâclée : « Il faut les former, mais on n’a pas trop le temps ».

Avec l’obligation de vérification du pass sanitaire, les employeurs vont pour certains devoir trouver une main d’œuvre pour s’atteler à cette tâche. « Il faut vraiment embaucher quelqu’un, on ne peut pas tout faire. Accueillir les clients, scanner, vérifier le masque, le gel… ça fait beaucoup » avoue un restaurateur.

Pour rappel, selon l’UMIH, ce sont plus de 100 000 postes qui sont encore à pourvoir dans le secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !