fbpx

Selon la Fédération Canadienne de l’Entreprise Indépendante (FCEI), les PME ont accumulé une grosse dette suite à la crise sanitaire ; notamment dans le secteur de l’hôtellerie – restauration où celle-ci s’élève à près de 333 174$. 

Ce montant représente presque le double de la dette moyenne des entreprises du pays dans d’autres secteurs.

Cette dette se stabilise depuis quelques mois mais son remboursement risque d’être compliqué pour les PME du secteur en vue des conditions d’activité restreintes. 

En effet, comme en France, les restaurants et hôtels canadiens sont limités dans l’accueil du public et sont face à un avenir incertain, dû à l’évolution aléatoire de la situation sanitaire globale.

Afin d’aider ces entreprises à ne pas couler, l’institution demande au gouvernement de mettre en place des mesures afin d’éviter un surendettement ; comme par exemple le maintien des programmes de soutien, la mise en place de nouvelles aides financières ou le prolongement du délai de remboursement de la dette.

Face à ce bilan, nous pouvons craindre une situation similaire avec nos restaurateurs et hôteliers français. Qu’en sera-t-il pour l’avenir de ce secteur, dans l’incertitude depuis maintenant plus d’un an ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !