fbpx

Le calendrier de réouverture suit son cours. Le 9 juin, les professionnels ont rouvert leurs salles à la clientèle. Malgré cela, un tiers des restaurateurs n’ont toujours pas rouvert leurs établissements.

 

Près d’un mois après la réouverture des salles de restaurants, l’UMIH tire la sonnette d’alarme. Près de 30 % des professionnels n’ont pas rouvert leurs établissements.

 

Ce qui devait être un soulagement pour les restaurateurs est devenu un casse-tête. La réouverture a fait ressurgir un problème qui n’avait pas été traité avant la pandémie : le manque de salariés dans le secteur.

 

La pénurie de main-d’œuvre est la première raison pour laquelle les restaurateurs n’ont pas rouvert. Une étude réalisée par l’UMIH révèle que sur 7 000 entreprises, 34 % d’entre elles prévoyaient des difficultés à embaucher pour leur réouverture.

 

Mais ce problème n’est pas nouveau : “Depuis dix ans, on a chaque année 100 000 emplois qui ne sont pas pourvus. On a un peu plus de difficultés en ce moment parce que nous avons des salariés qui ont changé de secteur d’activité” expliquait Thierry Grégoire, président de l’UMIH, à Ouest France.

 

Conditionnés à ne pas pouvoir se rendre au restaurant, les clients seraient également moins présents qu’au début de la pandémie. Le GNI révèle que le chiffre d’affaires des bars et restaurants à Paris serait 30 % inférieur qu’en 2019.

 

La dernière échéance du 30 juin devrait permettre aux professionnels de passer le cap et de rouvrir leurs établissements.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !