fbpx

En visite au Sirha, Emmanuel Macron a annoncé la défiscalisation des pourboires. Mais finalement, qu’est-ce que ça change ?

 

La visite d’Emmanuel Macron lors du Sirha a été l’occasion pour le président de réaffirmer son soutien aux professionnels du secteur. Le chef de l’État en a profité pour annoncer la défiscalisation des pourboires payés par carte de crédit.

 

L’objectif premier de cette défiscalisation est d’encourager à l’augmentation des pourboires et finalement d’attirer à nouveau dans le secteur.

Alors dans quelques mois, plus de charges ni pour les employeurs, ni d’impôt pour les serveurs. Pour Alexandre, salarié dans la restauration, cette annonce est une bonne nouvelle : “si ça rajoute 100 euros sur le salaire, c’est toujours un bon plus, toujours agréable”, réagit-il sur Sud Radio.

Mais pour certains professionnels du secteur, la défiscalisation ne changera rien.

“Un salarié qui gagne 1.500 euros nets, il me coûte 2520 euros. Ce sont ces 1 020 euros qui sont importants, pas les pourboires. Ce n’est pas avec des miettes que l’on va faire revenir les gens, mais avec des euros. Pour attirer des personnes, il faut pouvoir proposer de vrais salaires” explique Cyril Buesa, président de l’Umih de l’Aude.

Alors, véritable avancée ou simple effet d’annonce ? Les professionnels attendent de véritables mesures pour le secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !