fbpx

Le pass sanitaire est entré dans le quotidien des professionnels du secteur. Depuis sa mise en place, le gouvernement procède à des contrôles, mais pour certains ce n’est pas assez.

 

 

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la mise en place du pass sanitaire. 

Dans les établissements, les professionnels sont contraints de vérifier les pass des clients et des employés.

Si les restaurateurs ne veulent pas jouer le rôle de la police. Des agents, eux, procèdent bien à des contrôles. Mais certains professionnels se plaignent de l’efficacité des contrôles.

Selon un sondage de l’Umih Berry à ses adhérents, seulement 16 % des établissements déclarent avoir été contrôlés concernant le pass sanitaire.

L’Umih ajoute que certains professionnels “ sont offusqués de constater que, après avoir refusé des clients n’ayant pas le pass sanitaire, ils les aperçoivent installés dans des établissements proches de chez eux ”.

Pour eux, le contrôle des forces de l’ordre devrait être accentué. Les professionnels n’acceptent pas d’avoir une baisse de chiffre d’affaires alors qu’ils appliquent le pass sanitaire.

Pour les restaurateurs qui ne respecteraient pas la loi, le gouvernement prévoit une mise en demeure, puis un risque d’un an d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende, en cas de récidive.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !