fbpx

 

Dans l’attente d’une date de réouverture officielle, des restaurateurs du “Collectif de l’avenir” veulent tester un nouveau protocole sanitaire.

 

Pour beaucoup de restaurateurs, la réouverture des établissements est possible. Le « Collectif de l’avenir » composé de restaurateurs et d’avocats marseillais, veut le prouver.

 

Ce protocole, établi par le professeur Eric Chabrière de l’IHU-Méditerranée, prévoit des règles de distanciation physique et des nettoyages de surfaces.

 

15 restaurateurs pourraient tester ce dispositif, ils seraient suivi par les équipes de l’IHU et du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille. Pour cela, des prélèvements seraient menés dans l’air, l’eau et les surfaces pour traquer le virus dans les établissements.

 

« Cette démarche est porteuse d’espoir pour tous les restaurateurs qui sont en souffrance aujourd’hui, et au-delà pour tous les commerces frappés par les effets de la crise sanitaire » explique Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental.

 

Du côté de l’UMIH, le président de l’UMIH Bouches-du-Rhône, Bernard Marty, s’est étonné de cette annonce : « J’aurais aimé que ce collectif nous appelle pour nous demander notre avis. Nous, on demande la réouverture des terrasses partout ».

 

Les restaurateurs sont soutenus par l’IHU-Méditerranée et le Département des Bouches-du-Rhône. Mais pour l’heure, ni l’Agence régionale de santé, ni le Préfet n’ont donné leur accord.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !