Dans l’attente d’une date de réouverture officielle, des restaurateurs du “Collectif de l’avenir” veulent tester un nouveau protocole sanitaire.

 

Pour beaucoup de restaurateurs, la réouverture des établissements est possible. Le « Collectif de l’avenir » composé de restaurateurs et d’avocats marseillais, veut le prouver.

 

Ce protocole, établi par le professeur Eric Chabrière de l’IHU-Méditerranée, prévoit des règles de distanciation physique et des nettoyages de surfaces.

 

15 restaurateurs pourraient tester ce dispositif, ils seraient suivi par les équipes de l’IHU et du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille. Pour cela, des prélèvements seraient menés dans l’air, l’eau et les surfaces pour traquer le virus dans les établissements.

 

« Cette démarche est porteuse d’espoir pour tous les restaurateurs qui sont en souffrance aujourd’hui, et au-delà pour tous les commerces frappés par les effets de la crise sanitaire » explique Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental.

 

Du côté de l’UMIH, le président de l’UMIH Bouches-du-Rhône, Bernard Marty, s’est étonné de cette annonce : « J’aurais aimé que ce collectif nous appelle pour nous demander notre avis. Nous, on demande la réouverture des terrasses partout ».

 

Les restaurateurs sont soutenus par l’IHU-Méditerranée et le Département des Bouches-du-Rhône. Mais pour l’heure, ni l’Agence régionale de santé, ni le Préfet n’ont donné leur accord.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !