fbpx

Le Conseil constitutionnel a validé l’obligation d’un pass sanitaire pour se rendre dans les cafés, bars et restaurants, même en terrasse.

 

Dès ce lundi, le pass sanitaire sera exigé dans les cafés, bars et restaurants. Après plusieurs semaines d’attente, le Conseil constitutionnel a validé cette nouvelle restriction.

Mais pour Hervé Bécam, vice-président de l’UMIH, cela ne laisse rien présager de bon : “On voit les difficultés qui se profilent, notamment sur les terrasses et pour les petits établissements”.

Déjà fragilisés financièrement, les professionnels du secteur s’inquiètent. 

« Cela va avoir un coût de temps à vérifier les pass, une perte de chiffre d’affaires avec des clients qui ne viendront plus. Notre travail sera de chiffrer ces coûts et de les faire valoir auprès de Bercy », estime-t-il.

Les syndicats du secteur espèrent l’exclusion des terrasses de vérification de pass sanitaire. Lors du premier confinement, la réouverture des restaurants avait été réalisée par étapes, avec premièrement un service en terrasse. 

Pour Franck Trouet, porte-parole du GNI, il y a moins de risques de contamination en terrasse qu’en intérieur et il sera “de toute façon difficile de déloger quelqu’un installé en terrasse”.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !