fbpx

L’appel des restaurants pour cette saison estivale est simple : ils recherchent de la main-d’œuvre. Mais le secteur peine à recruter des professionnels, alors une nouvelle main-d’œuvre fait son apparition.

 

Le covid-19 et plus récemment la mise en place du pass sanitaire ne font que pousser les travailleurs vers d’autres horizons. Ils ne veulent plus travailler dans le secteur et les employeurs sont contraints de trouver des alternatives.

 

Alors que les professionnels du secteur comptaient sur la période estivale, le manque de personnel ralentit la croissance des établissements.

 

En Dordogne, pour faire face à ce problème, des restaurateurs ont décidé de remplacer leur main d’œuvre habituelle en faisant appel à des retraités.

 

Monique Delage, gérante d’un restaurant, explique avoir tout essayé, en commençant par les annonces classiques, le bouche à oreille et enfin les réseaux sociaux. Mais rien n’y fait, les travailleurs ne répondent pas à l’appel.

 

Pour sauver sa saison, la gérante a donc décidé de faire appel à une main d’œuvre, peut-être moins qualifiée, mais présente.

« C’est une expérience très intéressante parce que c’est très compliqué de gérer des jeunes. Il y a beaucoup moins de stress  » explique Monique Delage.

 

Pour rappel, selon l’UMIH, ce sont plus de 100 000 postes qui sont encore à pourvoir dans le secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !