fbpx

S’il y a bien un évènement à ne pas rater lors du Sirha, c’est le Bocuse d’Or ! La compétition revient cette année et la France ne compte pas repartir sans le trophée.

 

L’un des plus prestigieux concours de la gastronomie française revient pour une nouvelle édition. 21 pays s’affrontent durant deux jours pour remporter le titre suprême : le Bocuse d’Or. 

Et cette année, le comité d’organisation a voulu faire un clin d’œil à la période particulière que connaît le secteur.

La mythique épreuve “à l’assiette” est remplacée par une épreuve “take away”. En 5h35, les professionnels doivent concevoir un menu à emporter composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, et ce autour de la tomate cerise. Le menu doit être disposé dans une boîte 100 % réutilisable.  

Le chef Christian Têtedoie, membre du Comité d’organisation, avoue que ce changement a engendré « beaucoup d’inquiétude de la part des candidats ». Mais il insiste, il s’agit ici d’un “take-awway de luxe”. 

Du côté des Français, cette compétition est “un aboutissement après deux ans d’incertitudes”. Le chef lyonnais Davy Tissot s’entraîne depuis près de deux ans, « on a fait beaucoup d’efforts pour se remettre au niveau » a-t-il confié à l’AFP.

Après huit années de défaites consécutives, le chef espère pouvoir apporter la victoire à la France.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !