fbpx

Le gouvernement a décidé la mise en place du pass sanitaire dans les cafés, bars et restaurants. Mais son application pose problème.

 

Pour ou contre le pass sanitaire, les Français sont divisés. Au milieu de ce débat, le secteur de la restauration risque d’en subir les conséquences.

  • Accentuation de la pénurie de travailleurs

Déjà en difficulté pour recruter, les professionnels ne se voient pas imposer la vaccination à leurs salariés. L’autre option est la présentation d’un test négatif tous les deux jours, ce qui peut vite devenir un casse-tête. 

Pour Philippe Etchebest, cela n’a pas de sens. « On a des salariés qui ne veulent pas se faire vacciner et on le respecte. Libre à chacun de se faire vacciner ou pas, c’est un choix » a-t-il déclaré à Midi Libre.

Les professionnels craignent que le pass sanitaire, obligatoire au recrutement, pousse les travailleurs vers d’autres secteurs d’activités où celui-ci n’est pas imposé.

  • Moins de clients

Chez les clients, les avis divergent, certains sont pour la mise en place du pass sanitaire, alors que d’autres non. « C’est dommage, mais je préfère aller manger au restaurant avec mon pass sanitaire que de voir les établissements fermés » explique une cliente au Progrès.

Un autre client, n’est pourtant pas du même avis : « Je n’approuve pas cette mesure. Si je ne peux plus boire mon café en terrasse tant pis, je le prendrais chez moi. C’est une mauvaise nouvelle pour tout le monde au final » a t-il déclaré au Progrès.

  • Fermeture des restaurants

Après une année 2020 difficile, certains restaurateurs n’ont plus les épaules pour supporter une énième restriction du gouvernement. 

« Nous refusons de faire la chasse aux papiers. À la suite de l’allocution de M. Macron, notre décision est prise de fermer nos portes » peut-on lire sur la devanture du restaurant Chez Aline et Franck. Le couple qui gère le restaurant a décidé de fermer définitivement les portes de leur établissement. 

« Je ne suis pas un anti-vaccin ou un complotiste. Je suis simplement un citoyen contre cette obligation du pass sanitaire », a expliqué le propriétaire de Chez Aline et Franck.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !