fbpx

Depuis la réouverture des établissements, c’est le même son de cloche chez les professionnels : les travailleurs manquent à l’appel ! La rémunération est pointée du doigt.

 

Le problème n’est pas nouveau, depuis une quinzaine d’années, la restauration est en manque de main d’œuvre. La fermeture des restaurants durant la pandémie n’a rien arrangé, les salariés du secteur ont pris conscience des réalités du marché.

 

À salaire égal, ils se sont rendu compte qu’il était possible de trouver un emploi avec de meilleures conditions de travail et des tâches moins pénibles.

 

Lassés des salaires qui n’évoluent pas et des heures supplémentaires non payées, les anciens ont décidé de quitter le navire. Mais rien ne garantit que les nouveaux accepteront de travailler dans les mêmes conditions.

 

Pour Alexandre Cipriani, président de l’UMIH, un changement est primordial : “ Il va falloir revaloriser au niveau des salaires. Il y a cinquante ans en arrière, les serveurs étaient payés au pourcentage et c’est peut-être des choses qui reviennent. Pour motiver les gens, ils prennent un petit pourcentage du chiffre d’affaires qu’ils réalisent sur les tables dont ils ont à s’occuper. Ça fait partie des choses qui sont en pourparlers pour vraiment revaloriser nos métiers « .

 

Le problème est encore plus visible à Paris. La capitale concentre près de 16 000 cafés-restaurants et autant de travailleurs. Mais habiter à Paris demande un pouvoir d’achat plus élevé qu’en province, par exemple.

 

Géraldine Faijean, ex-directrice du restaurant parisien Le Break, a quitté le secteur pour un poste d’assistante de direction dans une petite entreprise automobile à Allauch près de Marseille. Bien que son salaire soit divisé par deux, elle affirme à l’AFP que cela ne change rien :  “ j’ai un logement et vu le prix des loyers parisiens cela revient au même « .

 

L’implantation géographique à son importance. Bien plus qu’une augmentation des salaires, c’est une revalorisation des rémunérations en fonction du lieu d’implantation, qui est nécessaire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !