fbpx

Après une année sans rendez-vous de la restauration, le sirha revient pour une nouvelle édition. La crise sanitaire ayant fortement touché le secteur, le salon a décidé de mettre en avant les changements qu’a engendré la crise.

 

Le sirha, c’est le rendez-vous de la restauration à ne pas manquer ! L’événement qui a lieu du 23 au 27 septembre à Lyon va accueillir de grands chefs, des artisans et va cette année mettre en avant les changements engendrés par la crise sanitaire.

La crise “a été un accélérateur des grandes tendances apparues ces dernières années, comme l’éco-responsabilité ou la dématérialisation: quand tout va bien, on ne se pose pas de question, mais quand on est au pied du mur, il faut s’adapter”, souligne Marie-Odile Fondeur, la directrice du sirha.

S’il y a bien une chose qui a sauvé les restaurateurs durant la crise sanitaire, c’est la vente de plats à emporter.

L’organisation du sirha a donc décidé de remplacer l’épreuve “à l’assiette” de la finale du concours du Bocuse d’Or, par une épreuve “take away”.

En 5h35, les concurrents vont devoir concevoir un menu complet à emporter autour de la tomate cerise, et ce dans un emballage écologique, 100 % réutilisable.

« C’est un clin d’œil à la période très particulière que l’on vient de traverser », souligne, à l’AFP, le chef Régis Marcon qui préside ce concours.

Enfin, une nouvelle distinction, le Bocuse d’Or « Social Commitment Award » va récompenser une initiative d’engagement social afin de mettre en avant les « réflexions générées par la crise exceptionnelle”.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !