fbpx

L’obligation du pass sanitaire dans les établissements s’accompagne de sanctions en cas de non-respect. La première sanction vient d’être prise en France.

 

Depuis l’annonce de la mise en place du pass sanitaire dans les établissements, le gouvernement avait laissé aux professionnels le temps de s’adapter à cette restriction.

Si depuis le 9 août, aucun établissement n’avait été sanctionné, c’est maintenant chose faite. 

Après une première mise en demeure le 21 août, le gérant d’un bar à Toulon a été sanctionné 5 jours plus tard, à la suite d’un second contrôle.

Le professionnel a écopé d’une amende de 1 500 euros et l’obligation de fermer son établissement durant 7 jours. S’il ne se met pas en conformité et n’applique pas le pass sanitaire dans les 45 jours, il risque une amende qui s’élève à près de 9 000 euros et un an d’emprisonnement. 

Alors qu’une centaine de professionnels se sont déjà réunis dans des collectifs pour se lever contre le pass sanitaire. Cette sanction pourrait les en dissuader.

Les collectifs « Bienvenue ici, contrôler n’est pas notre métier » et « Les Bistrotiers bretons » revendiquent le fait de boycotter le pass sanitaire.

“ Nous sommes des lieux ouverts à tous sans distinction. L’accueil sans condition, l’entraide et l’échange sont des notions fondamentales, inscrites dans notre socle de valeurs. Nous refusons de jouer le rôle de police sanitaire et ainsi de contrôler, de trier et de séparer les usagers de nos lieux ”, affirme leur communiqué commun.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !