fbpx

Le gouvernement a annoncé la mise en place du pass sanitaire dès le mois d’août pour les clients désirant se rendre dans les cafés, bars et restaurants. Mais pas de régime de faveur pour les travailleurs, ils seront également contraints d’avoir un pass sanitaire à jour.

 

Emmanuel Macron promettait aux Français que la vaccination ne serait pas imposée, mais c’est tout comme. Après l’allocution du président, c’est le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal qui a levé le voile sur la question que la profession se posait.

Dès le mois d’août, le pass sanitaire sera bel et bien obligatoire pour tous les travailleurs du secteur. « Ça serait incompréhensible pour beaucoup de Français qu’on demande un pass sanitaire pour limiter la contamination dans certains lieux à ces Français qui vont les fréquenter, mais qu’on ne le demande pas aux personnes qui travaillent dans ces lieux », a indiqué Gabriel Attal sur Europe 1.

Pour se rendre au travail, chaque employé devra avoir un pass sanitaire à jour avec soit une preuve de vaccination, soit un test pcr négatif de moins de 48 h.

Le vaccin étant à double injection, Gabriel Attal a expliqué que “pour une personne qui n’aurait pas encore eu le temps de faire ses deux doses, elle peut évidemment bénéficier du pass sanitaire en faisant des tests régulièrement”. Mais pour les salariés du secteur avec des horaires de travail décalés, effectuer un test pcr régulièrement peut rapidement devenir un casse-tête.

Face à cette nouvelle, les restaurateurs s’inquiètent de leur capacité à maintenir les employés dans le secteur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !