fbpx

Ce n’est un secret pour personne, le secteur souffre d’une pénurie de personnel. Une estimation de la Dares estime la perte à 237 000 employés entre février 2020 et février 2021.

 

Ces dernières semaines, gouvernement et syndicats s’attellent à la tâche pour redorer l’image du secteur. La restauration souffre d’un manque de main d’œuvre et cela n’a pas été en s’arrangeant durant la crise sanitaire.

Selon une estimation de la Dares, le secteur de l’hôtellerie-restauration a perdu 237 000 employés entre février 2020 et février 2021, alors qu’il en avait gagné en moyenne 50 000 les deux années précédentes.

Les statistiques du ministère du Travail révèlent que les effectifs sont, en un an, passés de 1,309 million d’employés à 1,072 million.

À l’aube de la réouverture des établissements, fin juin, la difficulté à recruter se fait sentir : “3 salariés sur 10 travaillent dans des entreprises qui signalent un manque de personnel et 1 salarié sur 10 dans des entreprises qui attribuent cette situation au départ non anticipé de salariés placés en activité partielle”, décryptent les statisticiens.

Parmi les départs, de nombreux travailleurs ont préféré quitter le secteur et se tourner vers d’autres horizons. “Ainsi, 46.000 salariés étaient potentiellement indisponibles au moment de la réouverture des hôtels et restaurants” au printemps, conclut la Dares.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !