fbpx

Mis en place pour lutter contre la propagation du coronavirus, le QR code ne fait pas l’unanimité. On vous explique pourquoi ce cahier de rappel version numérique ne convainc pas.

 

La réouverture des salles de restaurants le 9 juin s’est accompagnée de la mise en place d’un cahier de rappel numérique. Cet outil de prévention permet aux clients des établissements de scanner un QR code via l’application TousAntiCovid.

 

Selon le secrétaire d’État chargé du numérique, on dénombre environ 1,35 millions de lectures de QR code, soit 90 000 lectures chaque jour en moyenne. Bien que ce chiffre semble conséquent, ça ne représente que 0,13 % des Français.

 

Mais l’exécutif explique ces chiffres : « Les chiffres sont à mettre en perspective avec le recul actuel de l’épidémie, une utilisation encore partielle de l’outil et l’utilisation potentielle de la version papier  » explique le cabinet du ministre. Mais pour l’exécutif,  “le système doit être davantage utilisé et donc mis à disposition comme le prévoient les protocoles sanitaires ».

Autre problème relevé, les professionnels du secteur auraient du mal à s’accommoder de l’outil. Selon une source gouvernementale interrogée par Capital, les professionnels « ont plébiscité cet outil, mais ont du mal à s’en emparer ».

Pourtant, l’outil serait bel et bien efficace. LCI révèle qu’au moins un cas positif au Covid-19 a été enregistré dans 87 lieux. Et ce sont 3 918 alertes qui auraient été envoyées aux cas contacts, soit 260 par jour.

Professionnels, si vous avez encore du mal à installer le cahier de rappel numérique, nous vous expliquons comment le faire ici.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !