fbpx

restaurants-clandestins-police

La profession ne sait plus sur quel pied danser, alors certains restaurateurs ont décidé d’ouvrir leurs établissements clandestinement. Ils seraient 559 à avoir été pris en défaut depuis la mi-janvier.

 

Ces dernières semaines, de nombreux gérants de bars et restaurants ont décidé d’ouvrir, malgré l’interdiction de recevoir du public. Selon le JDD, 559 établissements ont ainsi été pris en défaut depuis le 31 janvier.

Pour rappel, les bars et restaurants risquent une amende ou une fermeture administrative en cas de récidive.

 

Pour rappel, aucune date de réouverture n’a été annoncée par le gouvernement. Certaines rumeurs affirmaient qu’aucune réouverture de restaurant ne serait possible avant le 6 avril 2021, mais Bruno Le Maire avait balayé ses affirmations : « Toutes les dates qui circulent sur les réseaux sociaux d’ouverture ou de fermeture sont du vent ».

 

Dès la mi-janvier, le gouvernement avait affirmé son ambition d’intensifier les contrôles dans les bars et restaurants.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !