fbpx

Les clients ont conscience de l’impact que la nourriture peut avoir sur la santé. Pour répondre à cette nouvelle préoccupation, les restaurants vont devoir mentionner l’origine des viandes qu’ils serviront dans leurs établissements.

 

Dès 2022, les restaurateurs devront se soumettre à une nouvelle réglementation : mentionner l’origine des viandes.

Cette décision, le ministre de l’Agriculture s’en félicite à l’AFP : “ Il nous fallait nous accorder avec le niveau européen car la question de l’étiquetage des origines est une compétence européenne. C’est ce qu’on a réussi à obtenir. ”

Actuellement, les établissements ne mentionnent que l’origine de la viande bovine. Dès 2022, les origines des viandes de volaille, d’ovin, de caprin et de porc devront également être mentionnées.

Pour les clients, connaître l’origine des aliments servis dans leur assiette est devenu aussi important que de bien manger. 

 “ Aujourd’hui, il y a une prise de conscience un peu partout que la nutrition a un impact très fort sur la santé, que les citoyens demandent une nutrition de qualité, et qu’il est nécessaire pour cela de connaître l’origine des produits ”, a expliqué le ministre de l’Agriculture.

Les professionnels devraient avoir “ quelques semaines ou mois ” pour mettre en place cette réglementation.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !